Raphaël Llorca Fils De

Spread the love

Raphaël Llorca Fils De:- Le système de représentation d’Emmanuel Macron est complexe et avant-gardiste, et Raphaël Llorca l’analyse en détail dans son essai. Membre de la Fondation Jean-Jaurès, Raphaël Llorca termine actuellement son doctorat en philosophie du langage.

Raphaël Llorca Fils De
Raphaël Llorca Fils De

“La marque Macron”, un livre qu’il a publié et commercialisé aux éditions de l’Aube, était l’un de ses titres.L’ascension spectaculaire d’Emmanuel Macron pour devenir le plus jeune président de France à l’âge de 40 ans a fait l’objet d’une large couverture médiatique.

Raphael Llorca, un homme de 26 ans, a vu les choses différemment.À partir des écrits de Niccol Machiavel, doctorant en philosophie du langage, s’interrogent les fondements symboliques de l’autorité (1469-1527).

Neutre, qui signifie “ni” en latin, est la seule valeur avec ce genre de balancement. C’est « la rencontre élévatrice, son esquive et sa suspension » que Barthes (1915-1980) définit comme « neutralité ». Plutôt que de fournir une analyse de la stratégie de Macron, le chercheur choisit de la qualifier de “subversion et de ruse”.

Un entrepreneur politique crédité d’avoir développé “la nation start-up” a été choisi par les fondateurs d’En Marche pour personnifier ce regard objectif. Au lieu d’accepter les faits du système, Macron prévoit d’utiliser la perturbation pour penser à une troisième option auparavant impensable. Par exemple, Uber n’est ni une compagnie de taxis ni un service de voitures particulières.

De nouveaux mondes politiques et symboliques se sont créés et démantelés quand Emmanuel Macron a été mis en position de porter ces espoirs. Quand ces espoirs étaient grands, Emmanuel Macron a su bien les porter.

Entre “en cours” et “en place”, il sert de passerelle. Pendant que Macron était président, la marque a déraillé et s’est transformée en quelque chose de complètement différent. Un exemple de détérioration “neutre” est le processus de neutralisation.

Raphaël Llorca Fils De

L’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron en 2017 à la suite de ces circonstances. Raphael Llorca, boursier de la Fondation Jean-Jaurès et auteur de “La Marque Macron” (éditions Aube), propose dans cet essai un nouveau cadre d’analyse.

Rafael Llorca, professeur de philosophie et de communication, étudie comment Macron est devenu une figure politique influente grâce au développement de sa marque personnelle plutôt qu’intellectuelle. Il se concentre sur la façon dont Macron a utilisé l’image de marque en particulier.

En regardant la “marque politique” de Macron, il affirme que c’était un énorme accomplissement en élevant un jeune homme au poste de président. Il y a de nombreux pièges en cours de route, même si vous le poursuivez simplement pour le plaisir.

Les marques, selon lui, sont distinctes du marketing car elles sont construites sur une base de principes, qui sont ensuite communiqués à travers des symboles. En marche ! Nous poursuivons les idéaux du macronisme, en mettant l’accent sur la tension entre liberté et restriction. Afin de trouver un juste milieu entre le changement révolutionnaire et les valeurs traditionnelles, et entre le passé et le présent, Macron est toujours à la recherche d’une solution.

Quand je remarque que nous ne “vendons” pas les politiciens comme du savon, je ne fais pas du tout référence à cela. Au-delà du commerce, la marque remplit diverses fonctions. Il est essentiel d’avoir la capacité d’articuler une vision claire, des idées fondamentales et des histoires.

Le marketing, en revanche, commence par le client à l’esprit, et non par le projet. Une excellente ressource pour en savoir plus sur les nouveaux mouvements politiques, comme le macronisme, était cette grille de lecture.

Beaucoup de gens ont utilisé le terme “et à droite et à gauche” lorsqu’ils me parlaient. Emmanuel Macron, en revanche, a su expliquer un large éventail de valeurs tout au long de l’année 2017. Malgré son penchant libéral, c’est un modéré. Malgré ses fortes convictions républicaines, il est fortement marqué par l’univers monarchique.

Dans les pays anglo-saxons, le branding politique s’est construit sur l’idée que le marketing est une stratégie de vente qui commence par les exigences du client. Il s’agit d’une référence à “Le président est à vendre”.

Comme l’a montré Joe McGinniss des années 1970, les concepts de « produit », de « positionnement » et de « concurrence » ont également été impitoyablement appliqués à la campagne présidentielle de Richard Nixon en 1968 par les spécialistes du marketing.

Aussi souvent qu’il mentionne Jeanne d’Arc, il mentionne le général de Gaulle. Sa campagne s’est articulée autour de l’idée d’être neutre, à mon avis. Pour saper les oppositions et atteindre vos objectifs dans les années 1970, il fallait mettre en place ce que Roland Barthes appelait une « valeur ». Éviter la confrontation directe autant que possible était la meilleure façon de communiquer. La “troisième voie” bien connue a été ouverte en conséquence.

Le terme « marque politique » est couramment utilisé pour critiquer la commercialisation de la politique dans le discours public. Une marque politique est une tentative de « vendre la politique comme des feuilletons télévisés », ce que les gens veulent dire lorsqu’ils disent que « vendre la politique comme des feuilletons télévisés ». Il est, en fait, victime des stratégies trompeuses du marketing politique.

Raphaël Llorca Fils De
Raphaël Llorca Fils De

A part ça, tout le reste est parfait. Parce qu’il croyait qu’il avait besoinétablir la valeur de la marque comme plus qu’un simple produit de base pour réussir, toute la carrière professionnelle de Benoit Heilbrunn a été gouvernée par ce principe. Lorsqu’il s’agit de transmettre la philosophie, l’histoire, ainsi que l’esthétique de l’entreprise, c’est l’un des rares.